C'est de saison: Les méfaits mais aussi les bienfaits du soleil!


Vous le savez déjà, le soleil est à la fois notre meilleur ami et notre pire ennemi.

Dès que le soleil ose un rayon, terrasses, pelouses, plages s'emplissent instantanément. Naturellement, chacun sait qu'il est indispensable à notre vie. Dès qu'il apparaît, les pensées noires s'envolent et l'humeur s'améliore. Le phénomène est connu.

La lumière visible qui figure dans sa gamme de rayonnements, conditionne nos rythmes biologiques. Elle pénètre par la rétine, parvient au cerveau via le nerf optique avec, pour effet, d'augmenter la production de la mélatonine, dite l'hormone du sommeil, laquelle intervient dans la synchronisation des rythmes de l'organisme. La variation du taux de mélatonine dans une même journée permet d'être actif le jour et de bien dormir la nuit.

On sait aussi depuis peu, que les effets de cette lumière passent aussi par la peau. Avec des effets immédiats sur le moral comme sur la santé, comme si une simple exposition rechargeait nos batteries.

Cependant, le soleil peut aussi être dangereux!

N'oublions pas qu'il est responsable de lésions cutanées et de l'accélération du vieillissement.

Alors on en revient toujours à la même constatation, c'est l'excès qui est néfaste!

Donc finallement l'essentiel c'est d'en user sans en abuser!

Des méfaits très dangereux:

Le coup de chaleur est particulièrement dangereux chez les nourrissons et les personnes âgées.

A trop forte dose, l'exposition aux UV provoque des brûlures, c'est le coup de soleil. La peau est rouge et douloureuse. Par la suite, elle pèle, signant la mort de millions de cellules. Plus les couches profondes de la peau sont touchées, plus le coup de soleil est grave. Parallèlement, la répétition des coups de soleil augmente fortement le risque de cancer cutané, d'autant plus s'ils se sont produits durant l'enfance.

Le bronzage peut constituer une protection vis-à-vis du soleil, mais il ne faut pas oublier qu'il est la réponse de la peau à une agression. Les UVAaccélèrent le vieillissement de la peau qu'ils soient émis par le soleil ou par des lampes à bronzer. Comme pour le coup de soleil, plus la peau est claire, plus elle est sensible à ce phénomène. La peau perd de sa souplesse, s'assèche, les rides apparaissent et se creusent.

«Si quelques minutes d'exposition de quelques centimètres carrés du corps suffisent pour bénéficier des bienfaits du soleil, ajoute Jean-François Doré, on sait avec certitude et depuis longtemps que les bains de soleil prolongés font le lit des cancers de la peau».

Sous le soleil tous les coups ne sont pas permis. Il y a des risques immédiats: insolations, coups de soleil, photosensibilisation de la peau sous l'action de médicaments ou de crèmes, et les risques à plus long terme: vieillissement cutanée, kératose solaire, une lésion cutanée qui affecte une personne sur cinq après 60 ans.

C'est le cancer le plus grave, conséquence d'intenses expositions au soleil durant de courtes périodes de l'année.

"Il est démontré que les coups de soleil répétés, surtout durant l'enfance, augmentent significativement le risque de cancers, vingt ans plus tard", rappelle le Dr Claudine Blanchet-Bardon, dermatologue et organisatrice de la journée de prévention des cancers de la peau. Cinq coups de soleil avec la formation de cloques suffisent selon une étude américaine, parue dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.

Sans oublier les dégâts sur les yeux, les UV s'y engouffrent provoquant de sérieux dommages.

Et non, Le soleil n'épargne pas les yeux. Les UV sont responsables de cataractes, 1ère cause de cécité dans le monde. Selon l'OMS, 20% des cataractes sont liées aux expositions solaires. Jeunes et moins jeunes, portez systématiquement des lunettes de soleil enveloppantes ayant des verres filtrants anti-UV. Les ophtalmies, heureusement rares, sont des brûlures oculaires provoquées par de fortes doses d'UV.

Mais aussi de merveilleux bienfaits:

Il serait faux de croire qu'il n'y a rien de nouveau sur le soleil. Le soleil est notre unique source de lumière sur Terre, c'est une source de bienfaits dont il faut savoir profiter.

Le soleil stimule notre moral. C'est la lumière reçue par nos yeux qui « booste » notre moral et qui permet dans certains cas de lutter contre la dépression saisonnière. En 1984, le psychiatre américain Norman Rosenthal a démontré le lien entre lumière et dépression. Depuis, des travaux ont postulé que cette action stimulante sur le moral agissait par l'intermédiaire de la sérotonine, un neurotransmetteur intervenant dans la régulation de l'humeur, du sommeil et de l'appétit. Le recours à la luminothérapie contre la dépression saisonnière a été validé en 2005.

Ce n'est pas la seule vertu du soleil. Au-delà de la lumière, les rayons ultraviolets participent à la consolidation de notre structure osseuse, ce que l'on sait depuis longtemps. Sans lui, nos os seraient incapables de fixer le calcium, car ce sont les rayons UV qui permettent la synthèse de la vitamine D, indispensable à cette fixation. Un rôle essentiel dans la protection contre le rachitisme et l'ostéoporose. Ces mêmes rayons sont recommandés (à petites doses) par les dermatologues contre des maladies de peau, tels le psoriasis et le vitiligo.

Ce que les chercheurs ont découvert plus récemment, ce sont les bienfaits du soleil sur des pathologies plus inattendues. À commencer par certains cancers, comme le cancer du côlon, du sein, de la prostate et les lymphomes non-hodgkiniens. «Les études observent une diminution du risque, mais sans pour autant déterminer si ce bénéfice est dû à la vitamine D ou à d'autres facteurs liés à l'exposition solaire tels l'inflammation ou l'immunosuppression», explique Jean-François Doré, cancérologue, chercheur émérite à l'Inserm et président de l'association Sécurité solaire.

Le mécanisme n'étant pas élucidé, les experts restent donc prudents, d'autant qu'ils ne souhaitent pas brouiller les messages de prévention, la surexposition restant totalement déconseillée.

Mais la piste mérite d'être explorée et les recherches se poursuivent. En janvier dernier, une étude britannique publiée dans the Journal of Investigative Dermatologyaffime qu'une exposition de l'équivalent de 30 minutes aux rayons solaires est bonne pour le cœur. Elle pourrait contribuer à réduire les maladies cardiovasculaires en diminuant la pression artérielle. L'action des rayons UVA augmenterait les niveaux de monoxyde d'azote présents dans la peau, favorisant ainsi une dilatation des vaisseaux sanguins, avec un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires. Des résultats qui s'avèrent cohérents avec d'autres études constatant une diminution de la pression artérielle dans les pays ensoleillés ou en période estivale.

Chaque individu possède un capital solaire qui s'effrite tout au long de sa vie. Mais c'est dans l'enfance qu'il est le plus vulnérable, car le système de défense contre les agressions des UV n'est pas achevé. Il faut donc savoir profiter du soleil, sans en abuser. Si les sondages montrent que les Français sont aujourd'hui bien informés et conscients des risques, leur comportement au soleil n'en est pas pour autant toujours approprié. Reste à garder en mémoire ce slogan de l'association Vaincre le mélanome : «le soleil brille, l'imprudence brûle!».

Source:

http://www.e-sante.fr/bienfaits-mefaits-soleil-saviez-vous/actualite/1612

http://sante.lefigaro.fr/dossier/dossier-soleil/profiter-soleil-securite/soleil-sante-bienfaits-devoiles-par-recherche

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140701.OBS2278/7-bienfaits-de-la-lumiere-du-soleil.html

Featured Posts
Recent Posts