La colorimétrie??? Mais c'est quoi ce charabia?!

C'est sous ce nom un peu barbare que démarre tout bilan image !

La colorimétrie sert à définir les couleurs et les teintes qui vont s'accorder avec la carnation de la personne.

C’est une étape simple mais absolument essentielle, car un visage mis en valeur dépend bien souvent d’un bon ou d’un mauvais choix de colorie.

En effet, si certaines couleurs vous donnent naturellement bonne mine, révèlent votre éclat et un teint de pêche, d'autres en revanche font ressortir vos cernes, les imperfections du visage et vous donnent un teint tirant sur le rouge ou le jaune.

Alors les couleurs, c’est bien de savoir les accorder, mais c’est encore mieux si elles vous vont!

C’est cela l’objectif premier d’une analyse de colorimétrie ! Et il faut faire attention à ne pas confondre les couleurs que l’on aime, et celles qui nous mettent en valeur!

Oui, mais alors, ça sert à quoi ?!

Donc comme on l’a dit, une analyse de colorimétrie, ça sert tout simplement à déterminer les couleurs qui s’accordent au teint. Elle a donc, d’abord un impact sur le visage.

En effet, parfois on essaye un pull, une chemise, un foulard et on se dit que la coupe est chouette mais que quelque-chose ne va pas. C’est peut-être parce que la couleur choisie fatigue la mine, en d’autres termes, c’est une couleur qui ne nous correspond pas!

Une analyse de colorimétrie, ça sert à trouver les bonnes couleurs pour les vêtements, mais pas uniquement!

Cela permet aussi de s’orienter correctement sur le maquillage et la couleur des cheveux. En fait, l’analyse de colorimétrie définit toutes les couleurs que l’on doit porter autour et sur le visage.

Alors, tons chauds ou tons froids?

Quelle méthode est utilisée ?

Ce que vous devez savoir, c’est qu’il existe plusieurs méthodes pour déterminer ses bonnes couleurs. La plus répandue étant celle des quatre saisons. Cette dernière prend en compte la couleur et le contraste entre vos cheveux, yeux et teint.

Globalement, on a droit à toutes les couleurs. Il faut juste bien les choisir (chaudes ou froides). Donc si vous êtes dans les tons froids et que vous aimez le bleu, et bien, il faudra vous diriger vers des bleus ciel ou encore marine, si vous êtes dans les tons chauds, vous irez vers des bleus lagon ou turquoise.

Comment ça marche ?

La méthode consiste à passer des foulards de couleurs différentes sous le visage et d’observer comment celui-ci réagit. La séance dure environ 45 minutes à 1 heure.

Face au miroir, on commence par le doré et l’argenté, qui permettent de mesurer votre « temperature » : plutôt « chaude » ou plutôt « froide ».

Ensuite, pour chaque famille de couleur, on passe sous le visage deux foulards : la version chaude et la version froide. Par exemple :

– pour les métaux : doré/argenté

– pour les roses : saumon/rose bonbon

– pour les bleus : turquoise/bleu ciel

– pour les rouges : rouges orangés (tomate, brique)/rouges rosés (cerise, framboise, etc.)

– pour les verts : vert bouteille/vert émeraude

– pour les violets : aubergine/cassis

– pour les basics : crème, camel, chocolat/blanc, gris, noir

En « mesurant » aussi la luminosité, c’est-à-dire la clarté, on détermine si ce sont les couleurs foncées ou au contraire, pastelles, qui nous vont le mieux.

Ensuite, on observe les réactions sur le visage par comparaison. Les imperfections et les rougeurs vont plus ou moins s’accentuer ou s’atténuer. Lorsque le teint est plus lumineux et défatigué, c’est que la bonne gamme de couleurs est utilisée.

A la fin de l’exercice, vous saurez à quelle saison vous appartenez (été/hiver ou printemps/automne).

En conclusion:

À la fin d’une analyse de colorimétrie, on connait « pour toujours » les couleurs à porter au niveau des vêtements près du visage (pull, chemise, veste, blouse, robe, etc.), les teintes à adopter pour la couleur des cheveux et les tons à privilégier pour se maquiller.

Si on est dans les tons chauds, on l’est pour toutes les familles de couleurs (rouge, vert, bleu, etc.), pas d’exceptions.

La différence entre les couleurs chaudes et les couleurs froides:

Spontanément, vous supposeriez que le bleu est froid et qu’à contrario le jaune est une couleur chaude. Vous n’avez pas fondamentalement tort !

C’est ce que nous avons souvent appris, dès notre plus jeune âge, à l’école. Mais cette conception des couleurs concerne uniquement l’univers des arts plastiques, pas celui du conseil en image et de la mise en valeur du visage.

En effet, lorsque nous cherchons à déterminer si un(e) client(e) est valorisé(e) par les couleurs chaudes ou les couleurs froides, nous faisons référence à autre chose…

À retenir : un ton chaud est un ton qui contient du jaune. A contrario, un ton froid n’en contient pas ou très peu.

Cela signifie qu’il existe des tons chauds et des tons froids pour chaque famille de couleurs (bleu, jaune, rouge, vert, etc.) !

Prenons l’exemple du bleu : les bleus chauds tireront vers le turquoise et les bleus froids vers le bleu ciel. Si vous comparez ces deux couleurs, vous devez imaginer que pour composer le turquoise, il a fallu mettre bien plus de jaune que pour le bleu ciel.

De la même manière un rose bonbon sera froid, mais si on ajoute du jaune dans sa composition, il se réchauffe et devient saumoné.

Voilà les filles, vous en savez un peu plus. S’il vous reste des doutes, n’hésitez pas à un prendre un rendez-vous, venez seule ou entre ami(e)s et apprenez à vous mettre en valeur en passant un agréable moment ! Et bien sûr, soyez prêtes à revoir vos habitudes !

Sources:

http://www.monpetitlook.com/difference-les-couleurs-chaudes-les-couleurs-froides/

http://www.ecologirl.fr/article-relooking-etape-1-la-colorimetrie-90588311.html

https://www.youtube.com/watch?v=_ncV82wTm4s

Featured Posts
Recent Posts